dimanche 20 janvier 2013

La patatout, le baume universel

On a toujours besoin d'avoir sous la main une "patatout", un baume universel qui sert autant de soin hydratant ou adoucissant, que de remède cicatrisant.

Je faisais autrefois des crèmes. Mais du fait qu'une crème comporte une phase aqueuse en plus de la phase huileuse, elle se conserve moins bien qu'un baume qui lui, ne contient qu'une phase huileuse. De plus, la crème est une émulsion, il lui faut donc un émulsifiant, alors que le baume est un simple mélange de corps gras solidifiés par de la cire d'abeille, ce qui est beaucoup plus facile à réaliser. Si l'on respecte bien les proportions de la formule, on ne peut pas rater un baume (enfin, j'en connais une qui y a mis du sien et qui a réussi à rater son baume...).

On peut faire toutes sortes de baumes. Mais moi, j'aime LE produit qui sert à tout. D'où ma formule "patatout". J'ai fait des patanez, des patafesses (pour les bébés), des patalèvres, des patamains, pour finalement aboutir à une patatout bien pratique.


Cette formule sert à :
nourrir les mains sèches en hiver, 
hydrater les lèvres, 
cicatriser les gerçures, 
apaiser les inflammations de la peau ou des muqueuses (y compris les muqueuses intimes), 
soigner l'érythème fessier des bébés, 
refermer les plaies, 
activer la guérison des brûlures. 

Bref, on peut en mettre partout (peut-être pas dans les yeux quand même !), et tout le monde peut l'utiliser.

Voici la formule, adaptable à la contenance de votre pot :

Cire d'abeille : 1 part
Beurre de karité : 3 parts
Huile végétale* : 4 parts

Faire fondre au bain-marie la cire et le beurre de karité, puis ajouter l'huile.
Verser dans votre pot bien désinfecté, et laisser prendre.

Cette version va donner un baume lisse. Si on continue de mélanger pendant que le baume commence à figer, on obtient un baume plus souple, qui a une consistance plus proche de celle de la crème.

* Quelles huiles végétales utiliser ?
Le baume étant par définition gras, je vous conseille de choisir des huiles "sèches".

- Huile de jojoba : protectrice, assouplissante, cicatrisante.

- Huile de noisette : assouplissante, réparatrice, cicatrisante

- Huile de macadamia : adoucissante, cicatrisante, circulatoire

- Huile d'inca inchi : calmante, protectrice

Mais il est évidemment possible d'utiliser des huiles non sèches telles que l'huile d'olive, d'avocat, d'amande douce, etc...

Je mets au moins 2 huiles dans ma patatout, plus souvent 3 ou 4, afin de multiplier les propriétés, et rendre le baume universel. Mais vous pouvez cibler l'usage du soin, et privilégier les huiles en fonction de ce à quoi vous le destinez.

Petite note spéciale sur l'huile de calophylle : elle a l'inconvénient de sentir très fort le curry, mais c'est une merveille de la nature. C'est sûrement le meilleur cicatrisant qui soit parmi les huiles végétales.

Et un dernier zoom sur la cire d'abeille. Elle permet non seulement de durcir les phases huileuses, et donc donner de la tenue au baume, mais également d'y apporter son pouvoir filmogène. Ce qui signifie que le baume va laisser un léger film sur la peau qui d'une part isolera la peau des agressions extérieures (froid sur les mains, humidité sur les fesses des bébés...), et d'autre part limitera la déshydratation.




Faire ce baume est vraiment un jeu d'enfant. Et c'est un soin home made vraiment gratifiant : on constate vite les bienfaits sur les petits bobos quotidiens, sur la peau qui tiraille, ou sur les fesses rouges des bébés par exemple.

Bonne tambouille !
Caroline

12 commentaires :

Anonyme a dit…

Alors moi je vais cafter, je sais qui a raté sa pâteàtout inratable, c'est MIMIE !

Et moi j'attends la mienne, mon petit pot est presque vide !
Merci ma biche.

Anonyme a dit…

Oui bah, la première tournée était ratée oui oui oui...mais j'ai persisté !! Et maintenant, je sais la faire, hey hey ! A la fois, j'en ai dans 2 pots, pour au moins 2 ans et demi ! Bisouille

Anonyme a dit…

vous avez raison ,j'ai plutôt utilisé de l'huile d'olive et du miel avec de la cire d'abeille bien sur et ça a donné de très bons résultats surtout pour la cicatrisation des plaies entre autres celles des brulures; ça apaise d'une façon rapide surtout quant ils il s'agit de bébés .merci beaucoup ;vous savez ça peut tenir jusqu'à plus d'une année d’utilisation.

Caroline Despetiteschoses a dit…

Oui, bien conservé (frigo) et bien utilisé (mains très propres), ce baume se conserve assez longtemps !

Jeluga a dit…

Caroline,
question peut-être idiote mais....les huiles dont tu parles sont des huiles alimentaires?
Merci d'avance!

Caroline Despetiteschoses a dit…

Salut Jeluga,
Les huiles que j'utilise toutes bio. Alimentaires, pas forcément pour, par exemple, l'huile de ricin (dans les savons mais on peut aussi en mettre en petite quantité dans ce baume), parce qu'on ne cuisine pas avec l'huile de ricin, mais je la prends de qualité bio. Pareil pour l'huile de jojoba : je ne sais pas si on la mange ???
Les autres : oui tu peux très bien utiliser de l'huile (BIO) de cuisine, enfin vendue au rayon cuisine ! Mon huile de coco, je la mets dans mes soupes ET sur ma figure ;o)
Donc tu n'es pas obligée d'acheter tes huiles au rayon cosmétiques. À mon avis d'ailleurs, elles seront moins chères au rayon cuisine ? Veille juste à la qualité bio et pression à froid.

Anonyme a dit…

Bonjour Caroline,

Je viens de tester mais le résultat est trop huileux à mon goût. Un conseil? J'ajoute plus de cire et/ou de beurre?

Merci,

Taïa

Caroline Despetiteschoses a dit…

Salut Taia,
C'est étrange parce qu'avec ces proportions ça devrait bien se tenir. Quelles huiles as-tu utilisées ?
Quoi qu'il en soit, tu peux refondre le baume au bain-marie et ajouter de la cire (pas de beurre, qui ajouterait du gras).
Bonne journée !

Anonyme a dit…

Huile de noisette et un peu d'huile de coco

Caroline Despetiteschoses a dit…

Alors je ne comprends pas... En tout cas je te conseille juste de le refondre et d'ajouter de la cire, ça devrait aller.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Ce baume est incroyable, merci ! Juste une question qui me taraude : j'ai mis les huiles lorsque la cire et le beurre étaient bien-bien chaud, ça ne nuit pas à leur qualité? Aurais-je dû attendre que le mélange refroidisse un peu avant les ajouter ? C'est toujours bon à savoir pour les prochaines fois. :)

Encore merci, ce blog porte parfaitement soin nom !

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour,
Tout dépend de la température de la mixture beurre-cire. Je fais chauffer doucement, la cire met du temps à fondre, mais je pense que ça ne monte pas plus chaud qu'à la température de fonte de la cire. Ensuite je mets l'huile, je n'attends pas. Sauf si je mets de HE, alors là oui j'attends que le mélange refroidisse, il commence même parfois à figer.
Bonne tambouille !