mardi 8 janvier 2013

Les croquettes de haricots mungo

Je testais des recettes pour une amie qui voulait se débarrasser de son candida. J'ai découvert celle-ci sur un site spécifique au problème (page des recettes), et ma foi je l'ai adoptée pour nous.


Les haricots mungo sont très consommés chez nous au Japon, surtout en germes. C'est ce qu'on appelle en français les "germes de soja". Il s'agit d'une variété de soja, la verte, et non la jaune qui donnera le tonyu ("lait de soja").
Très riche en protéines, les haricots mungo sont fortifiants, détoxifiants (métaux lourds, pesticides, pollutions), et reminéralisants.

Pour faire ces croquettes, pour 4 personnes, il vous faudra :
- 400g de haricots mungo bio
- 1 grosse gousse d'ail ou 2 petites
- des herbes (fraîches ou séchées)
- du sel et du poivre

Commencez par faire tremper les haricots une nuit. Égouttez-les, et laissez-les germer 1 journée, ou 2, selon vos disponibilités. La germination va accroître les vertus nutritionnelles de la graine, et augmenter les quantités (la germination c'est économique, on nourrit plus de personnes avec la même quantité).
Rincez les haricots avant de les préparer. Puis, mettez tous les ingrédients dans le robot ou le blender et on transformez ça en purée (un peu d'eau peu aider).

Faites chauffer un peu d'huile dans une poêle, et déposez-y une cuillère à soupe de purée par croquette. Retournez les croquettes quand elles commencent à être cuites en dessous.

Et c'est tout. C'est facile, rapide, et sain.

Voici comment on les a mangées la dernière fois : on a roulé chaque croquette dans une ou deux feuilles de romaine, puis on a trempé ces rolls dans de la purée de tomate.




À associer de préférence avec une céréale, afin d'obtenir les 8 acides aminés essentiels.

Caroline

11 commentaires :

Florence Arnaud a dit…

Miaaaaaaaaam !! :) Je me réjouis de te lire en détail ce week-end et pour tout plein d'années ensuite :D

Anonyme a dit…

Je vous cite au sujet du haricot mungo :

"Il s'agit d'une variété de soja, la verte, et non la jaune qui donnera le tonyu ("lait de soja")."

Cette phrase me choque car pour moi le haricot mungo est bien un haricot, de la famille de l'azuki et du haricot urd (ou urid).
Et puis le véritable tonyu ne serait pas issus du vrai soja, qui chez moi est jaune ou noir.

Je ne vis ni au Japon, ni en Asie, mais j'ai un supermarché Asiatique pas loin de chez moi et, ma foie, je n'ai trouvé aucune boisson à base de mungo. Pourtant les produits viennent tout droit d'Asie.

Je suis franchement intriguée. Pouvez-vous en dire plus sur le sujet? Une photo du véritable tonyu de mungo japonnais?

Et bien sur merci pour la recette.

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour,

En ce qui concerne la famille du haricot mungo, c'est celle des Fabacées, tout comme, vous avez raison, l'azuki et l'urd.
Mais le soja fait également partie de la famille des Fabacées. En fait, ce sont les genres à l'intérieur de la même famille qui diffèrent. D'où l'appellation, par simplification je suppose, de "soja vert" (mungo) ou "soja jaune" (soja classique).

Pour ce qui est du tonyu, ou "lait de soja", il vient bien du soja jaune. Ai-je dit qu'il s'agissait d'une boisson obtenue du mungo ? Non, je ne crois pas : j'ai bien dit que c'est le soja jaune qui donne le tonyu.
Je n'ai moi non plus jamais trouvé ni fabriqué de "lait de mungo", et je ne pense même pas que ça existe au Japon.
Je pense qu'il y a eu un malentendu sur ma phrase "Il s'agit d'un variété de soja, la verte, et non la jaune qui donnera le tonyu". Le "qui" se rapporte bien à la "variété jaune" car il n'y a pas de virgule entre "jaune" et "qui". On lirait la phrase comme vous l'avez lue s'il y avait une virgule.
Mais je suis en vacances, moi, et me revoilà dans les subtilités de la langue françcaise !!! ;o)

Quoi qu'il en soit, j'espère avoir répondu à vos questions !

Adrien a dit…

Petite précision pour être sûr : est-ce qu'il ne manquerait pas un ingrédient dans le listing en début de recette ? A la lecture de l'article, je trouvais déjà cela étrange mais en essayant de réaliser la recette, ça a été encore pire :(
Merci par avance et félicitation pour tout ce travail fort intéressant concernant ton blog.
Culinairement,

Caroline Despetiteschoses a dit…

Adrien,
Eh bien non, il ne manque aucun ingrédient ! Je ne fais plus cette recette car nous ne mangeons plus de légumineuses, mais je l'ai faite de nombreuses fois il y a un an, et toujours de cette manière...
Bonne journée !

Magtok a dit…

Pourquoi est-ce que vous ne mangez plus de légumineuses?

Caroline Despetiteschoses a dit…

Magtok, nous ne mangeons plus de légumineuses car elles sont extrêmement acidifiantes. Pleines de purines, une enveloppe cellulosique impossible à digérer par notre système humain, des protéines en trop grande quantité, des sucres complexes longs à digérer (quand ils ne servent pas de nid à candida), des fermentations induites par ces sucres complexes...
Je te renvoie à ce post :http://cpcqclv.blogspot.jp/2014/05/et-les-proteines.html

Bonne journée !

Magtok a dit…

Merci pour la réponse rapide. Ces derniers temps, j'étais obsédée par les légumineuses! Aïe! Je viens justement d'acheter un gros sachet de haricots noirs!

Caroline Despetiteschoses a dit…

Moi aussi j'ai eu ma période, l'an dernier (d'où cette recette !), mais j'en suis revenue...

Magtok a dit…

J'ai essayé cette recette après avoir fait germé des haricots mung pendant 3 jours. Ils étaient tout beaux et avaient quadruplé de volume. Je me suis réjouie à l'idée de faire tes belles croquettes pendant toute la germination, en les mouillant avec amour régulièrement.

Malheureusement, le résultat ne fut pas du tout à la hauteur de mes espérances! J'ai mis de l'ail, du persil, du sel et les haricots dans le mixeur. Mais tout se décomposait dans la poêle. J'ai finalement opté pour une cuisson "en miettes" mais c'était vraiment très amer. Est-ce que j'aurais dû enlever chaque enveloppe après la germination?

J'ai essayé d'enlever l'amertume avec un peu de sirop d'agave et j'ai rajouté des épices mais je n'ai vraiment pas réussi à rattraper le coup...

Est-ce une question de goût? Est-ce que ta recette était très amère? Ou alors est-ce une question de cuisson?

Grand mystère!

Caroline Despetiteschoses a dit…

Ma pauvre Magtok, je serais bien en peine de dire pourquoi ça n'a pas marché...
Pour l'amertume, je ne pense pas que les téguments soient en cause, je ne sais vraiment pas...
Je suis désolée de ne pas pouvoir t'en dire plus !