mardi 19 février 2013

Soulager un rhume naturellement

Il y a quelques années, j'ai fait beaucoup de recherches sur les remèdes naturels à nos petites maladies saisonnières. J'ai donc tout un cahier de notes et de trucs pour soigner ceci ou cela.
Ce cahier, je ne m'en sers plus. Non pas que je le connaisse par cœur, mais parce que je n'en ai plus besoin : je n'ai plus grand-chose à soigner.
Qu'est-ce qui a changé ? Eh bien au lieu de passer des heures à étudier les remèdes naturels, j'ai commencé à passer des heures à étudier la nutrition... Autrement dit, je travaillais en amont de la maladie, au lieu de m'intéresser à l'aval, à ce qui se passe une fois qu'elle est là.

Oh je ne dis pas que nous ne sommes jamais malades et que mes remèdes ne servent plus jamais à rien. Il arrive que les mousses aient un coup de fatigue et chopent un petit truc. Qu'une période de stress me mette à bas mon système immunitaire et que j'attrape un rhume. Mais c'est rare et surtout, quand ça arrive, j'ai de quoi intervenir à la maison, naturellement, très vite, sans médicaments et sans rater l'école ou sans nous clouer au lit.



Aujourd'hui c'est du rhume que je voudrais parler. Le rhume banal qui commence dans la gorge et qui monte dans le nez, qui peut déboucher sur une sinusite très douloureuse, ou qui peut tomber sur les bronches et donner une toux qui n'en finit pas.
Avant d'en arriver là, il faut agir !



D'expérience, je peux confirmer l'adage qui dit que "un rhume soigné dure une semaine et un rhume non soigné dure sept jours". On ne soigne pas un rhume, ni avec des remèdes naturels, ni avec des médicaments. Par contre, on peut intervenir sur les symptômes pour les soulager. Du coup, le rhume passe comme une lettre à la poste.

Dès les premiers symptômes (gorge qui gratte ou nez qui coule plus que d'habitude, fatigue ou sensation de "coup de froid") :
- vitamine C naturelle, 1g par jour
- une bonne cuillère à café de poudre d'herbe de blé, 2 fois par jour
- 2 gouttes d'huile essentielle de tea tree sur un comprimé neutre ou dans un peu de miel, 4 fois par jour (1 seule goutte pour les enfants de 3 à 5 ans) (anti infectieuse polyvalente + soutien aux défenses immunitaires)
- 2 gouttes d'huile essentielle de ravintsara sur les glandes surrénales en massage directement sur la peau + 2 gouttes sur le thorax en massage également (même pour le nouveau-né à partir d'un mois, c'est une huile essentielle dépourvue de toxicité) (anti virale et puissant soutien au système immunitaire, surtout sur les surrénales, directement impliquées dans la réponse immunitaire).

J'insiste très lourdement sur la poudre d'herbe de blé. En prévention, c'est magique. Si l'on en consomme déjà régulièrement, le rhume se contentera de ses premiers symptômes qui ne dégénèreront pas en vrai rhume. On poursuit la cure tant que les symptômes sont là, plusieurs jours, mais on en reste aux "premiers symptômes".
C'est donc, selon moi, le remède naturel numéro 1 et indispensable en matière de rhume.

Si le rhume s'est déjà installé : la même chose que précédemment (vitamine C, herbe de blé en poudre, HE de tea tree et ravintsara), à quoi on ajoute :
- déposer sur un mouchoir en tissu 2 gouttes d'HE de menthe poivrée + 1 goutte d'HE de citron + 1 goutte d'HE de tea tree, et respirer ce mouchoir fréquemment dans la journée (surtout dans les transports en commun ou les lieux collectifs).
- chlorure de magnésium (1 sachet dilué dans 1l d'eau) : 100ml par jour pour les adultes et à partir de 5 ans ; 50ml à 2 ans ; 60ml à 3 ans ; 85ml à 4 ans.

Dans notre assiette :
- Dès les premiers symptômes, il faut absolument arrêter la consommation de tout produit laitier. Les produits laitiers provoquent un épaississement du mucus, lequel devient collant, capte encore mieux les microbes qui se réjouissent de cet environnement humide et chaud (miam !). De plus, le nez se bouche beaucoup plus vite, les glaires se forment et deviennent très pénibles à éliminer.
- Pour la même raison, on diminue drastiquement sa consommation de gluten, qui agit comme une colle épaisse et empêche les émonctoires (voir plus bas) de faire leur travail.
- Globalement, il s'agit de stopper toute alimentation toxique qui chargera le foie (sucreries, céréales, viandes...).
- Un peu de miel dans de l'eau chaude (pas trop chaude pour ne pas en tuer les principes vivants) avec du jus de citron frais, adoucira les gorges irritées.
- Boire beaucoup plus que d'habitude pour drainer les toxines.

Note sur les toxines :
Quand notre organisme lutte contre des microbes (virus ou bactéries), c'est un champ de bataille. Il y a des dégâts dans les deux camps. Ces dégâts, ces cellules mortes, on les appelle des toxines : nous devons nous en débarrasser car ils sont toxiques pour notre organisme. Au stade initial des "premiers symptômes", le drainage se fait facilement, sans intervention particulière. Mais lorsque le rhume est installé, il faut aider les émonctoires (les organes qui servent de voie d'élimination des déchets : foie, intestins, reins et peau) à faire leur travail. L'eau est la meilleure alliée pour diluer et drainer les toxines.

Si je vous dis ça c'est que j'ai déjà assisté à des intoxications en période de convalescence : après une maladie, souvent bénigne et soignée sans médicaments, on se croit guéri, on est en forme, mais voilà que le corps fait une réaction. Cette réaction dépend de chacun. J'ai vu des vomissements, une grosse fatigue qui tombe d'un coup alors qu'on se sentait à nouveau très bien après la maladie, ou une poussée de boutons sur tout le corps... Avant de courir chez le médecin (je l'ai fait, il n'a rien trouvé), buvez beaucoup d'eau. En très peu de temps, tout sera rentré dans l'ordre.
Ne négligeons pas de boire plus que d'habitude lorsque nous sommes malades, c'est essentiel.

Je referme mon petit cahier de "recettes de sorcière". Et au risque d'être lourde et de passer pour la Grande Prêtresse de la secte du Green : prenez de l'herbe de blé en poudre !!!


Caroline

NB : Je ne suis pas médecin (ni grande prêtresse). Je n'ai aucun diplôme de médecine, ni de naturopathie. Ces remèdes sont ceux que je donne à ma famille et que je préconise à mes amis. Ils sont le fruit d'années de recherches personnelles et ont fait leurs preuves, mais il vaut mieux consulter un médecin si les symptômes persistent.

11 commentaires :

Anonyme a dit…

Merci

Caroline Despetiteschoses a dit…

De rien !

Pascal a dit…

Héhé. Je pratique aussi depuis de nombreuses années :
- l'infusion de thym avec du miel
- le bol d'eau chaude avec un demi citron en morceaux et du miel
Enfin le miel c'est surtout pour apaiser une gorge irriter.

Cordialement

Caroline Despetiteschoses a dit…

Merci Pascal !

cinnabar a dit…

Bonjour,
je suis absolument d'accord avec vous.l'important une alimentation saine.
ce qui ne m'empêche pas des ecarts occasionnels,il ne faut pas se "désocialiser".

en ce qui concerne le rhume,lors d'un séjour en Inde on m'a conseillé:
-ne pas manger ni boire froid
-pas de produits laitiers,pas de farineux
-pas d'alcool
-pas consommer de sucre
-pas manger pimenté
qui "favorisent" l'écoulement nasal
ce sont des recommandations de la médecine ayurvédique.
et pour décongestionner les sinus:
tremper les avant-bras dans l'eau chaude

Caroline Despetiteschoses a dit…

Ils sont forts, ces indiens !
Je ne connaissais pas le truc qui consiste à tremper les avants-bras dans de l'eau chaude, je retiens, merci !
Pour le reste, d'accord sur tout.

FloppySnail a dit…

Dommage qu'aucun des ses traitements ne soient adaptés pur une femme enceinte.

Caroline Despetiteschoses a dit…

Au contraire ! À part les HE, tout le reste est adapté, contrairement aux médicaments.

Emilie WEBER a dit…

Bonjour, Je découvre votre Blog en suivant les conseils d'une amie qui a trouvé comment soulagé sa blépharite . Je suis très intéressée par votre article sur le rhume. J'utilisais déjà ces huiles essentielles et ai appris d'autres astuces que je testerai (rapidement sûrement) J'ai passé de très longs mois à subir une sinusite (de septembre à avril), on m'a enlevé les amygdales, percé les sinus et voilà qu'on me parle de polypose... Je vais donc devoir apprendre à vivre avec et compte beaucoup sur tous ces petits remèdes pour remplacer la cortisone et soulager au maximum les symptômes. Un grand merci à vous!!!!

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Emilie,
Si je puis me permettre, le "remède" le meilleur contre sinusites et problèmes ORL (surtout avec des amygdales en moins), c'est l'arrêt total des produits laitiers et du gluten. Ce sont des aliments extrêmement congestionnants pour toute la sphère ORL.
Je sais que ça demande de très gros changements, mais plutôt que de "vivre avec" ses douleurs et ses maladies, pourquoi ne pas régénérer son organisme avec une alimentation physiologique... C'est en tout cas le choix que j'ai pris personnellement !
Bon courage !

Emilie WEBER a dit…

Et bien voilà une après midi que je me documente (sur votre blog surtout) et je pense effectivement que je vais essayer de réorganiser mon alimentation. Plus de produits laitiers, ça va demander du courage mais effectivement la motivation est là. Pour le gluten, c'est plus compliqué et je pense que je vais aussi essayer de limiter sa consommation. Encore merci, ça me remonte le moral d'avoir des pistes à explorer!