mardi 19 mars 2013

Savon-shampoing



Les savons chez moi, c'est comme le reste : faut que ça serve à tout ! Quand je fais un savon, il faut qu'il puisse aller près du lavabo ou dans la douche, qu'il serve à nettoyer les mimines pleines de peinture, désinfecter les mêmes mimines qui ont joué dehors, qu'il prenne soin de mes mains à moi, qu'il nous lave tous comme il faut tous les jours, et... et... qu'il nous lave aussi les cheveux !
Bref, un savon chez nous, on lui en demande beaucoup.
La seule distinction que je fais entre mes savons, c'est s'ils doivent nous laver nous, ou laver la vaisselle. Du coup, j'en fais un spécial pour laver la vaisselle à la main.

Mais aujourd'hui, c'est du savon-pour-les-zhumains qu'il est question. Je promets-promets de mettre un turoriel dès que je trouve un photographe disponible (c'est désespérant, chaque fois que je fais un savon, mes photographes sont à l'école ou au bureau, et moi je ne peux pas touiller la tambouille et m'auto-prendre en photo - d'ailleurs vu mes talents photographiques il vaut mieux pas). On va se contenter des ingrédients aujourd'hui, d'accord ?

Ainsi donc, quel est le secret du savon-shampoing ? Le savon qui lave le corps et l'esprit les cheveux ?

L'huile de ricin, Mesdames et Messieurs ! L'huile de ricin !!!

Autrefois, on la donnait à boire aux enfants quand ils étaient "méchants" comme on disait.

Vignette extraite de la BD Le train des orphelins *

Aujourd'hui, on ne la boit plus guère (ou alors en tant que laxatif ponctuel), mais on la met dans les shampoings. C'est "l'huile du poil". Les cils, les sourcils, les cheveux. Mais elle est également superbe pour nourrir et cicatriser la peau.

Pour ces raisons, quand je fabrique un savon, je le surgraisse systématiquement à l'huile de ricin : d'une pierre deux coups, il sert aussi bien de savon de douche que de shampoing solide (eh, futée la fille, non ? Ok, plutôt paresseuse).

Ça peut vous sembler bizarre de se passer un savon sur les cheveux pour les laver. On se dit qu'ils vont ressortir rêches, crissants, difficiles à démêler. Que nenni ! Au contraire, ils se démêlent tout seuls et sont très doux. Bref, un must en matière de savon, que nous utilisons ici, petits et grands, depuis plusieurs années.

Recette :
- 200g d'huile de coco
- 42g d'huile de pépin de raisin
- 201g d'huile de tournesol
- 51g d'huile de ricin
- 150g d'eau
- 71g de soude (toujours recalculer, par exemple ici)

À la trace pour le surgraissage : 35g d'huile de ricin.

Vous noterez les mesures pas vraiment rondes. C'est qu'il est difficile de mesurer l'huile, il y a parfois une petite goutte supplémentaire qui n'était pas prévue. D'où la nécessité de recalculer la soude après avoir pesé les huiles au gramme près.

C'est tout pour aujourd'hui !

Caroline

* Référence de la BD citée plus haut :
Le train des orphelins, tome 1 "Jim"
Auteurs : Philippe Charlot et Xavier Fourquemin
Éditions Grand Angle



7 commentaires :

p a dit…

waouh !!! je veux le tester ! Mais pour cela je dois passer commande sur aroma-zone car je n'ai pas d'huile de ricin.
je pourrais peut-être ensuite le raper et le diluer pour en faire un shampooing liquide (je fais mon gel douche comme ca , avec mon savon de castille , je trouve ca plus hygienique ).
qu'en pensez vous ??

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour P,
Bien sûr, on peut râper le savon et le fondre. Je le faisais, et puis je préfère gagner du temps et utiliser le savon sous sa forme solide ;o)

Chloé a dit…

Bonjour Caroline!
Cette recette m'intéresse beaucoup, je cherche aussi à utiliser un savon pour tout! Mais ma dernière tentative d'utiliser un savon SAF comme shampoing n'était pas terrible, mes cheveux étaient tout poisseux (ils ont tendance à être gras et j'ai des pellicules, ça n'a rien arrangé). Est-ce que cette recette irait pour moi tu crois?
Et tu le surgraisses à combien ton savon avant de faire le surgraissage à la trace (dans les calculs MMS)? J'aimerais le faire à la lessive de soude comme je suis débutante donc les calculs doivent être un peu différents des tiens ^^"

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Chloé,
Sur MMS lye calculator, j'utilise toujours le pourcentage 8 pour le surgraissage avant la trace.
Quant à tes cheveux gras, bien sûr ce savon universel conviendrait, mais n'oublie pas une chose : moins on se lave les cheveux, moins ils sont gras ou secs, autrement dit plus ils redeviennent normaux. C'est difficile à mettre en place psychologiquement, mais si on réussit à tenir les premières semaines ça devient magique...

Chloé a dit…

Merci pour les conseils :) J'essaie depuis un petit moment d'espacer les shampoings mais sans grand succès, j'ai gagné un jour (et encore, pas chaque fois). Peut-être devrais-je combiner avec du shampoing sec? =/

Caroline Despetiteschoses a dit…

Le shampoing sec, j'ai essayé, et beurk ! J'ai essayé l'argile blanche, le bicarbonate sec, la fécule... Pas pour moi !
Pas pour moi non plus les shampoings (sous la douche) au bicarbonate, mais certains en sont fans et ça permet d'espacer les shampoings avec le savon.
En fait il faut essayer !
Moi j'ai passé ma période "difficile" avec de simples rinçages à l'eau. Premier mois difficile, et maintenant mes cheveux sont tout à fait propres sans lavage. Un rinçage de temps en temps, c'est tout !

Chloé a dit…

Le début était difficile? Moi c'est pire avec le rinçage à l'eau que sans pour le moment, donc j'évite... En fait c'est ma frange qui graisse vite, le reste ça va encore. J'ai essayé le shampoing sec (fécule +poudre de pivoine) sur cette zone et ça allait plutôt bien, mais en fin de journée ça n'allait plus...
Dès que j'ai le matériel j'essaye ton savon! :) Au pire il servira toujours pour le corps ;)