mardi 14 mai 2013

Biscuits vivants mortels !

C'est pas rigolo comme oxymore ?

Ce "mortel" français... toute une histoire à la maison. Un été, alors que nous étions en France en vacances, Mathurin (7 ans) faisait un stage de light graph. Un soir, il rentre et me demande : "Maman, ça veut dire quoi mortel ?". Alors forcément, je réponds : "Ça veut dire qui donne la mort".
Il a froncé les sourcils, et n'a pas eu l'air satisfait... Il y avait quelque chose qui ne collait pas...
Alors je lui demande de me donner la phrase dans laquelle il a entendu ce mot. Et il me sort texto : "Ouah zyva, c'est mortel ce truc !".
Ah ben oui, forcément, dans ce contexte... Bon, ça veut dire "super génial", mon chéri !
Eh oui, c'est parfois handicapant d'avoir une langue maternelle qui n'est pas celle du pays où l'on vit : quand on va en France, il y a forcément un décalage avec les expressions courantes, les habitudes de langage, ou les mots à la mode. Et du coup, dans un groupe de garçons du même âge, on n'a pas le vocabulaire cool qui convient...

Bref, pour en revenir à ces biscuits, zyva comme ils sont mortels ! Merci à Antigone XXI pour la recette. Je l'ai très peu modifiée (seulement diminué de moitié la quantité de sirop d'érable), et légèrement adaptée à mes placards (je ne trouve pas de farine de coco, alors zou, je l'ai volontairement oubliée).



La recette :
- 40g de noix de cajou
- 65g de graines de sarrasin germé et déshydraté (ou des graines de sarrasin brutes)
- 50g de graines de tournesol
- 30g de noix de coco râpée
- 35g de sucre de coco (ou autre sucre en poudre)
- 30g de sirop d'érable, d'agave, ou du miel
- 50g d'huile de coco fondue
- 1 pincée de sel
- des éclats de cacao cru (ou autre petite garniture croustillante)

Vu d'ici, ça peut faire beaucoup d'ingrédients, donc on peut se dire "olàlà, ça va être compliqué tout ça...".
Mais pas du tout, voyez un peu :

Comment procéder :
1) Mixer en poudre les noix de cajou, le sarrasin, les graines de tournesol, la noix de coco, le sucre, le sel.
2) Verser dans un bol, et ajouter l'huile de coco fondue, puis le sirop d'érable, et enfin les éclats de cacao.
3) Tasser dans un moule à empreintes et mettre à durcir au frigo au moins 1 heure.

La version moule à empreintes (un moule à chocolats)


La version emporte-pièce en forme de cloche
Tasser la pâte au fond de l'emporte-pièce,
puis le retirer délicatement, et placer la feuille de silicone /
papier ciré / papier sulfurisé au frigo, à plat.

Ce n'est donc vraiment pas compliqué. Et une fois qu'on a les différents sachets des ingrédients à la maison, on en fait et on en refait à volonté.


Mortels, je vous dis !! Mortels, mais vivants !!


Caroline

4 commentaires :

Natalia a dit…

Ils ont l'air délicieux, merci pour le partage!

Caroline Despetiteschoses a dit…

De rien ! Il faut vite les faire, c'est trop bon !

tatou a dit…

bonsoir, je ne connais pas les graines de sarrasin (que j'ai oubliées d'acheter), est ce qu'on peut remplacer par les graines de chanvre ?? merci !

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Tatou,
Si vous prenez du chanvre, prenez-le décortiqué, l'enveloppe étant assez raide !