jeudi 13 juin 2013

Soigner une cystite naturellement

Pour en avoir souffert très souvent quand j'étais gamine, et moins souvent mais régulièrement jusqu'à il y a quelques années, je peux affirmer que la cystite occasionne une douleur que je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi. C'est très, très douloureux...
Et quand j'ai vu ma petite fille, de 3 ans et demi à l'époque, commencer à en montrer les symptômes, j'ai à nouveau senti la brûlure dans mon ventre... La voir pleurer un soir au moment de faire pipi, hurler, même...

Mais pour elle, j'ai refusé de tomber dans le cercle infernal des antibiotiques. Je le sais, je l'ai fait, mon médecin me donnait des ordonnances avec x renouvellements pour une boîte d'antibiotiques contre la cystite. Ce médicament faisait partie de ma pharmacie normale, j'en avais toujours sous la main. Il faut voir où ça me menait : l'infection urinaire récidivait de plus en plus rapidement après l'arrêt des antibiotiques.
Alors non. Pour Eugénie, j'ai décidé de lui épargner ça et de me débrouiller toute seule. Et si elle n'a fait qu'une seule cystite dans sa vie (bon, elle a 7 ans, ok elle est jeune mais quand même), c'est certainement parce qu'elle n'a pas pris d'antibiotiques.

Voici le traitement que je lui ai donné dès les premières douleurs :
  • Extrait de pépins de pamplemousse (EPP)
  • jus de cranberry

L'extrait de pépin de pamplemousse est un antibiotique naturel à large spectre : il agit sur environ 800 colonies de bactéries et de virus, une centaine de champignons et sur un grand nombre de parasites unicellulaires. Qui plus est, l'EPP a un seuil de toxicité tellement élevé qu'il faudrait en boire 1,3 litre pur (pour un adulte) pour s'intoxiquer. Et enfin, l'EPP ne détruit pas la flore (intestinale ou vaginale) comme les antibiotiques de synthèse.



Posologie :
10 gouttes dans un demi verre d'eau à partir de 4 ans,
7 gouttes à 3 ans,
4 gouttes à 2 ans,
ceci 4 fois par jour dès l'apparition des symptômes, puis 3 fois par jour jusqu'à guérison complète.

Le jus de cranberry a la particularité d'empêcher les germes de s'installer dans la vessie ou dans l'urètre. Je me souviens qu'Eugénie n'aimait pas le goût du jus de cranberry. Avec un petit dessin et des explications simples, les enfants acceptent plus facilement qu'on ne croit de manger ou boire ce qu'ils n'aiment pas... J'avais dessiné un conduit, des germes qui ressemblaient à des vilains-méchants-pas-beaux, et leurs petites pattes qui tentaient de s'agripper aux parois du conduit rendu glissant par le jus de cranberry... Toute une histoire de gentils et de méchants à l'intérieur de son corps, visualisée en un schéma. Et hop, elle a bu son jus de cranberry sans problème.



Au fait, inutile de dire que je parle ici de jus de cranberry pur (on le trouve souvent mélangé avec du jus de pomme) et non sucré !

Posologie :
Au moins 500ml dans la journée.
Le diluer avec de l'eau n'est pas un problème, puisque de toute manière vous devrez boire énormément.



Autres conseils de bon sens :
- Boire beaucoup (je montrais à Eugénie sur mon petit schéma comment l'eau qu'elle buvait lavait le petit tuyau qu'est son urètre).
- Ne pas se retenir d'uriner.
- Porter ds sous vêtements en coton, et des vêtements amples.
- Adopter une alimentation hypotoxique (exit les produits laitiers, le sucre raffiné, les excitants) et privilégier les fruits et légumes frais.

Ce traitement a fait effet très rapidement : elle avait commencé à avoir mal vers 17h, mais elle a passé une bonne nuit, puis le lendemain elle se sentait bien. Je l'ai tout de même gardée à la maison toute la journée pour pouvoir lui donner les remèdes et la faire boire un maximum, mais le soir elle était parfaitement guérie.
J'ai poursuivi le traitement d'EPP 3 fois par jour pendant encore quelques jours, pour être sûre (notez qu'on fait des cures d'EPP en dehors de toute maladie, en prévention, donc absorber ce remède même si les germes sont partis n'est en soi pas un problème : donc, dans le doute, poursuivez le traitement quelques jours encore après la disparition des symptômes).

Si ce traitement s'est révélé efficace, rapide et sans aucun effet secondaire chez une petite fille de 3 ans et demi, je gage qu'il le sera aussi à tout âge. Je n'ai pas pu l'expérimenter moi-même car ma dernière cystite remontait au temps d'"avant"... Avant, quand je croyais encore aux médicaments de synthèse, quand je buvais les paroles des médecins comme celles d'un messie. Avant, quand je mangeais des produits industriels plein d'additifs et d'huile de palme. Avant, quand je me lavais avec du savon parfumé du commerce.
Bref, dans une autre vie. Il n'y a pourtant que quelques années.

En tout cas, dites-vous bien que la cystite n'est PAS une fatalité !

Caroline

NB : Je ne suis pas médecin. Je n'ai aucun diplôme de médecine, ni de naturopathie. Ces remèdes sont ceux que je donne à ma famille et que je préconise à mes amis. Ils sont le fruit d'années de recherches personnelles et ont fait leurs preuves, mais il vaut mieux consulter un médecin si les symptômes persistent.

6 commentaires :

Anonyme a dit…

merci, j vais essayer sur mon petit garçon qui va avoir 3 ans dans 2 mois, je crois qu'il présente les symptomes de l'infection urinaire, j'en ai moi aussi ps mal souffert dans ma vie je me mets à sa place

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour,
S'il s'agit bien d'une infection urinaire, ce traitement sera sûrement efficace. Bon courage à votre petit garçon, ça fait si mal...

Anonyme a dit…

bonjour caroline,
c'est encor la maman du petit garçon, alors j'ai commencé l epp, je voulais tenter de voir le médecin quand meme, (nathuropathe), et je viens de voir qu'elle est en vacances :-(
je voulais donc compléter avec du jus de cranberries mais je ne connais pas du tout,
ou en acheter? lequel? quelles doses?

merci beaucoup, Linda

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Linda,
Avez-vous commencé l'EPP ? Si oui, ça devrait déjà commencer à agir.
Pour ce qui est du jus de cranberry, je suis presque sûre que vous en trouverez en magasin bio ou naturel. Pour le supermarché, je n'en ai aucune idée (ou alors si, mais sucré et/ou coupé au jus de pomme !) parce que je n'ai jamais eu l'occasion d'en chercher en France (j'en trouve dans mon supermarché à Tokyo mais ça vous fait une belle jambe ;o)
Je n'ai donc pas de marque à vous conseiller, prenez-le pur en tout cas.

Sinon vous savez ce que je fais moi quand je veux m'assurer d'une pathologie ? Je vais chez le médecin (généraliste), il me dit de quoi il s'agit, il fait son ordonnance, je dis merci beaucoup et je n'achète pas les médicaments. S'il parle d'infection, de virus, de bactérie, ou s'il donne des antibiotiques, je sais déjà que je pourrai traiter cela avec l'EPP. Ensuite j'ajuste le traitement en fonction de la pathologie diagnostiquée.

Bon courage à votre petit bonhomme...

Anonyme a dit…

Bonsoir, savez vous a quoi sont dues ces cystite à répétition ? L'effet des médoc? Lill

Caroline Despetiteschoses a dit…

Lill, je dirais que c'est à cause de l'acidose. Une cystite, ça brûle, et quand ça brûle, ce sont des acides.
Donc soit une acidose ponctuelle due à des médicaments ou des aliments acidifiants, soit une acidose du corps en général, notamment de l'intestin qui n'est pas loin du tout...
Peu importe, en fait. Plus on alcalinise, moins on y est sujet.
C'est mon point de vue !