dimanche 2 juin 2013

Volontariat après le tsunami 2011

(Par Mathurin)

11 mars 2011. Tremblement de terre de magnitude 9 au Japon. Grand tsunami sur la côte du Tohoku.
Je crois qu'on ne diffuse plus d'information du grand tsunami à la télé mais il reste encore plein de boulot à faire. Il n'y pas très longtemps, Papa et moi sommes allés à Arahama, près de Sendai pour aider les gens là-bas pour nettoyer les dégâts du tsunami. C'était très dur de voir tous ces dégâts.

J'ai remarqué qu'il y a beaucoup de plantations de riz.


Devinez quelle sorte d'arbre on voit au fond. Ce sont des pins. Moi-même je croyais que c'était des palmiers, mais le tsunami a rasé toutes les feuilles et les branches en bas. La mer est juste en bas de la colline. On peut encore voir quelques pins qui ont été couchés par le tsunami.


Dans cette photo on peut voir les fondations des maisons et une maison qui a tenu le coup. La maison qu'on peut voir a un trou dans le mur. Pendant ce séjour dans le Tohoku, j'ai vu plein de restes de fondations, et dans les fondations on pouvait voir les restes de la salle de bain avec sa baignoire, la cuisine avec son parquet, l'entrée, et j'en passe.



Et voilà le champ dans lequel le groupe, Papa, et moi avons travaillé. Pour ce travail, on devait creuser et déterrer tout les débris. C'est surprenant tous les débris qu'on a trouvés : bouts de rails tordus, (longs de 120 cm), gros rochers, (lourds de 2 kilos), des puces d'ordinateur cassées, des cartes de jeux déchiquetées, de la corde, des poids de pêche...
Il y a un bâtiment dans le fond, c'était un magasin de voitures ; maintenant, les ouvriers stockent leurs camions dedans.



Sur cette photo on peut voir des débris orange par terre et des maisons qui ont été reconstruites. On peut aussi mieux voir les pins. On ne dirait vraiment pas des pins!



Cette maison a bien souffert au rez-de-chaussée... Je crois qu'en bas c'était un magasin parce qu'il y a un écriteau qui resemble à celui d'un magasin. Elle a quand même bien souffert. Je ne sais pas comment elle tient.



Pour cette maison, c'est l'exterieur qui a souffert. Le mur a plein de trous qui font des courants d'air.



Ceci est l'interieur d'un garage. Je pense que la porte était fermée mais le tsunami a dû la prendre. Ça me fait mal de penser qui'il y avait des gens qui habitaient là avant. L'aspirateur est bien visible, le filtre à air aussi. Le papier mural au fond est en train de s'enlever.



Pour les 2 photos suivantes, les petits drapeaux jaunes que vous pouvez voir veulent dire que les gens qui habitaient là avant et qui ont dû évacuer veulent revenir y vivre. Ça m'a fait un gros truc au cœur de voir ça.





Deux photos d'arbre et de poteau téléphonique juste à côté de la mer. 





Et une photo d'un poteau et de fondations. Le vélo je ne sais vraiment pas ce qu'il faisait là.




Voici des digues sur la mer.



Ce paneau m'a fait penser à quelqu'un (un groupe) qui était heureux là où il était. Ça m'a très ému.


Mathurin

6 commentaires :

Anonyme a dit…

Mathurin je suis fière de ce que tu as fait. Tous ces trous dans les murs, moi aussi ça m'en a fait un grand dans le coeur.
Merci d'avoir participé par ton article à ce devoir de mémoire que nous avons tous.
Mamie

Anonyme a dit…

C'est une tres belle action que vous avez entreprise ton papa et toi, j'imagine combien tout cela a du etre difficile... Merci de l'avoir partagee avec nous, bises, Berengere.

1001 remedes naturels a dit…

Bonjour,
Merci à toi, ton Papa et à tous qui participez à la remise en forme de cette partie de l'Ile.
C'est un ENORME travail, c'est rien de le dire. C'est grâce à tous vos efforts que les gens (aux drapeaux jaunes notamment) pourront revenir y vivre.
Bravo et bonne continuation.
Bien amicalement
Julie

Caroline Despetiteschoses a dit…

Merci Mamie.

Mathurin

Caroline Despetiteschoses a dit…

Merci à toi d'avoir lu mon article. Mais il reste plein de choses à faire.

Mathurin

Caroline Despetiteschoses a dit…

Merci Julie, ça me fait plaisir d'avoir des commentaires et d'y répondre !
En fait, on a travaillé dans un champ où on plantera des tournesols pour fertiliser la terre.

Mathurin