mardi 22 janvier 2013

L'accord du participe passé, le jeu

Depuis 3 ans que nous avons commencé le français à la maison, je fabrique des jeux pour mettre en pratique les notions barbantes qu'il faut bien maîtriser pour écrire correctement le français.
La forme ludique permet une assimilation rapide et sans efforts. Mais pour aboutir à un plateau de jeu efficace, ou un jeu de cartes qui supporte bien la notion grammaticale que je veux que Mathurin mémorise, je passe bien souvent des heures et des heures à imaginer, brouillonner, tester les idées. J'en ai même fait une nuit blanche une fois !
Et quand je tiens enfin l'idée, il me faut la mettre en œuvre avec mes talents fortement limités en informatique, et mon matériel de bricolage tout à fait basique (à ce propos, j'ai fini par acheter une plastifieuse qui donne un résultat bien plus satisfaisant que tous mes essais de consolidation / plastification à la main).
Bref, j'ai passé tellement de temps sur tout mon matériel de français que je suis heureuse de le partager. J'ai également parfois pris des idées de ci de là sur les blogs de homeschooling que je fréquente assidûment, alors ce n'est que juste retour des choses que de mettre en ligne mes propres jeux.

Aujourd'hui, pour faire suite à mon post sur l'accord du participe passé, je propose le jeu qui va avec :

(n'oubliez pas de relier les cases 10 et 11 au feutre)



Il s'agit d'une sorte de jeu de l'oie, avec un départ, une arrivée. Le premier arrivé gagne.


Matériel :
- un pion par joueur (Eugénie nous a fabriqué de jolis pions avec des iron beads, ces perles qu'on assemble à plat, puis qu'on repasse au fer pour les coller),
- un .






Comment jouer :
Je jette le dé et avance en fonction. Le joueur adverse regarde dans la liste des références le numéro correspondant à ma case, et choisit une référence. Je dois remplacer les ... de la phrase de ma case par le mot choisi, et accorder le participe passé si besoin.
exemple : 
Je tombe sur la case 3. 
Mon adversaire choisit "la lumière". 
Je dois donc former ma phrase : 
"Il fait nuit mais la lumière n'est pas encore allumée", 
en précisant bien l'accord d' "allumé".
Puis c'est au tour de l'autre joueur, et c'est moi qui choisis la référence pour sa phrase.

Si l'enfant donne une mauvaise réponse, ce n'est pas grave, cela ne le fait pas perdre pour autant. On gagne en fonction du dé, pas de ses connaissances grammaticales, ce qui permet à des joueurs de niveaux différents de jouer ensemble.

Si Mathurin me donne une réponse qui n'est pas juste, on travaille dessus, c'est justement fait pour ça. Je ne lui donne pas la réponse corrigée, je le guide s'il en a besoin, mais on ne passe pas au tour suivant tant qu'il n'a pas trouvé et compris la bonne réponse.
Il a le droit de s'aider de la fiche-mémo d'Hugo, il a le droit de ne pas savoir, il a le droit d'hésiter : il est là pour apprendre et s'exercer.

Les parties sont plutôt animées, on s'amuse bien !

Caroline

3 commentaires :

Anonyme a dit…

Si tout le monde apprenait le français avec toi il n'y aurait plus de mauvais en orthographe ! ;o)

Juste une petite remarque : dans le jeu de l'oie j'ai mis un moment à comprendre " j/les" pcq le L touche le /, tu vois ce que je veux dire ?
Si tu ne vois pas, viens sur skype et je t'expliquerai ;o)

Yasmina Ksir a dit…

Merci énormément!

Caroline Despetiteschoses a dit…

De rien !